Note de lecture : Dessiner l’Histoire, pour une histoire visuelle d’Adrien Genoudet

dessiner_lhistoire_couv2.jpg

Je signe pour la revue Belphegor une note de lecture consacrée à l’ouvrage Dessiner l’histoire, pour une histoire visuelle d’Adrien Genoudet. Cet essai propose une réflexion stimulante sur le rôle joué par les médias visuels (en particulier la bande dessinée) dans notre perception des temps historiques.  De manière plus générale, l’auteur entend montrer que notre culture médiatique, en charriant des images d’époques révolues (BD sur l’Antiquité ou le Moyen Âge, péplums, etc.), contribue à stabiliser une certaine image du passé dans la mémoire collective (un exemple : les albums d’Astérix ont profondément infusé notre représentation du peuple gaulois).

doc-138

Il ne s’agit donc pas, pour Genoudet, d’évaluer le degré de fidélité de telle ou telle fiction au regard de la vérité historique, mais d’engager une réflexion plus globale sur la construction d’une visualité du passé. Un projet scientifique ambitieux, auquel l’auteur consacre actuellement une thèse.

Lire la note de lecture
Lire un entretien de l’auteur
Lire la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

Publicités