Note de lecture : Dessiner l’Histoire, pour une histoire visuelle d’Adrien Genoudet

dessiner_lhistoire_couv2.jpg

Je signe pour la revue Belphegor une note de lecture consacrée à l’ouvrage Dessiner l’histoire, pour une histoire visuelle d’Adrien Genoudet. Cet essai propose une réflexion stimulante sur le rôle joué par les médias visuels (en particulier la bande dessinée) dans notre perception des temps historiques.  De manière plus générale, l’auteur entend montrer que notre culture médiatique, en charriant des images d’époques révolues (BD sur l’Antiquité ou le Moyen Âge, péplums, etc.), contribue à stabiliser une certaine image du passé dans la mémoire collective (un exemple : les albums d’Astérix ont profondément infusé notre représentation du peuple gaulois).

doc-138

Il ne s’agit donc pas, pour Genoudet, d’évaluer le degré de fidélité de telle ou telle fiction au regard de la vérité historique, mais d’engager une réflexion plus globale sur la construction d’une visualité du passé. Un projet scientifique ambitieux, auquel l’auteur consacre actuellement une thèse.

Lire la note de lecture
Lire un entretien de l’auteur
Lire la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

Journée d’étude « Nouvelles tendances littéraires d’Asie »

Affiche-Nouvelles-tendances-littéraires-dAsieJ’interviendrai, le 2 juin 2017, dans le cadre de la journée d’étude « Nouvelles tendances littéraires d’Asie », organisée par l’Institut de Recherches Asiatiques de l’université Aix-Marseille. Les intervenants reviendront sur les évolutions récentes de la littérature asiatique. Plusieurs aires culturelles seront abordées tout au long de la journée, parmi lesquelles la Chine, le Japon, la Corée, l’Inde, l’Indonésie, etc. Ma communication portera sur le devenir de la bande dessinée sud-coréenne à l’heure du numérique.

 

Lire l’appel à communication
Le programme

Chronique d’album : En Corée de Yoon-sun Park

parkEncoreeJe signe pour la revue Keulmadang une chronique consacrée au dernier album de Yoon-sun Park : En Corée (éditions Misma). Connue en France pour ses histoires empreintes d’une drôlerie légère (L’aventure de l’homme chien, Le jardin de mimi), Yoon-sun Park se lance pour la première fois dans l’écriture d’une autobiographie où se croisent ses souvenirs en Corée du Sud, son installation et sa vie en France.

Lire la chronique

Présentation de l’éditeur

Colloque international BD in extenso – Université Montpellier 3 Paul Valéry

capture-decran-2016-11-08-a-14-17-36

Dans le cadre du colloque « BD in extenso », organisé les 7 et 8 novembre à l’Université Montpellier 3 Paul Valéry, je donne une communication sur la bande dessinée numérique intitulée : « La transition numérique de la bande dessinée, entre résistance et renouvellement ».

Pour en savoir plus :
Le site web du colloque
Le programme

Journée d’étude Dialogue autour de bande dessinée et numérique

Je participerai mardi 14 juin à la journée d’étude Dialogue autour de bande dessinée et numérique, organisée par Pascal Robert et Julia Morineau à l’ENSSIB (Lyon). Cette journée réunira tous les contributeurs de l’ouvrage Bande dessinée et numérique, paru en février dernier aux éditions Hermès.

Voir le programme de la journée

Ouvrage collectif « Bande dessinée et numérique »

Capture d’écran 2016-02-25 à 19.18.37Un ouvrage collectif entièrement consacré à la BD numérique vient de paraître aux éditions Hermès. Coordonné par Pascal Robert, l’ouvrage réunit articles d’universitaires et  interviews d’auteurs (Marc-Antoine Mathieu, Balak, Olivier Jouvray etc.). Ma modeste contribution retrace le contexte d’émergence de la BD numérique sud-coréenne, plus connue sous le nom de « webtoon ». À vocation vulgarisatrice, l’ouvrage s’adresse à tous, que vous soyez un curieux de passage ou un fin connaisseur.

Pour en savoir plus :

Présentation de l’éditeur
Une critique de Gilles Ratier

Chronique BD : Jimjilbang de Jerôme Dubois

Capture d’écran 2015-11-14 à 14.55.06

Je signe pour la revue Keulmadang une chronique consacrée à JimJilbang de Jerôme Dubois, album édité chez Cornelius.

Début de la chronique :

« Jérôme n’aime pas la Corée du Sud : les rues sont sales, les autochtones peu sympathiques et peu disposés à parler français, les restaurants sont des « bouis-bouis » sans saveur… Et que dire des Jimjilbang, ces saunas coréens où s’amoncellent des corps flasques suintants ? » Lire la suite